Le sous-vêtement DILLING est testé au Kilimandjaro

Chez DILLING, nous sommes convaincus que nos sous-vêtements en laine vous garderont au chaud, partout où vous voyagez. Nous avons donc récemment envoyé quatre ensembles de nos sous-vêtements en laine à manches et à jambes longues en Tanzanie, avec Jan et Mikkel, pour vérifier si nos vêtements pouvaient bien les garder au chaud pendant leur ascension du Kilimandjaro.


L´histoire racontée par un père et son fils

Deux semaines seulement avant notre départ, alors que nous avions déjà fait nos valises et que nous étions dans l´expectative, un colis arriva par la poste. Le colis provenait de DILLING, et contenait deux ensembles de sous-vêtements de ski en laine mérinos de qualité nommée "exclusive", ainsi que deux sous-vêtements à manches courtes et en laine mérinos biologique. Ces vêtements nous ont été donnés pour vérifier si nous pouvions, tout en les portant, rester au chaud, au sec et à l'aise pendant notre escalade jusqu´au sommet du Kilimandjaro, la plus haute montagne d'Afrique.

Situé à 5895 mètres d'altitude, le Kilimandjaro est le plus haut sommet du monde et l'un des «Sept sommets» ( les plus hautes montagnes de chacun des continents). Atteindre le sommet est un trek techniquement difficile et exigeant. Le voyage commence au pied de la montagne, à une altitude de 1833m, et sur notre chemin vers le sommet, nous avons traversé cinq zones climatiques différentes. Cela équivaut à aller de l'équateur à l'Antarctique en sept jours! En raison de l´altitude et de la vitesse à laquelle les conditions météorologiques changent, nous sommes censés de bien choisir notre équipement, aussi bien que nos vêtements.
Nous avons débuté notre randonnée à pied à Machame Gate, où nous avons effectué une randonnée de 5 heures à une altitude croissante. Alors que nous traversions la jungle, la température était de 25 degrés et l'humidité très élevée. Sous cette chaleur, et pour éviter de trop transpirer et de nous déshydrater, nous avons tous deux décidé de commencer le voyage avec un t-shirt ordinaire 100% polyester. Ce haut de vêtement était fin et respirant, mais lorsque nous nous sommes assis à l'ombre, nous avons rapidement eu froid car le t-shirt était humide. Nous avons donc décidé de changer le t-shirt en polyester par le sous-vêtement en laine mérinos à manches courtes. Cette fois, même si nous étions humides de transpiration, nous restions quand-même au chaud. Contrairement au coton et aux matériaux synthétiques, la laine garde son pouvoir isolant même lorsqu'elle est mouillée.

Nous avons passé les trois jours suivants presque uniquement habillés en laine, avec notre tee-shirt en laine à manches courtes, la température variant entre 5 et 20 degrés. Quand il y avait du vent, nous ajoutions tout simplement une veste coupe-vent. La couche de base en laine nous gardait au chaud au niveau même de la peau.
Bien que la température varie de 20 à 25 degrés pendant la journée, les nuits en montagne sont très froides. Nous avons passé la première nuit déjà à une altitude de 3100 m, ce qui fait que nous avons décidé de mettre nos sous-vêtements de ski ( à manches et jambes longues). La qualité de ce sous-vêtement de ski était notamment plus douce que celle de l´autre ensemble en laine biologique normale. Cet autre ensemble ne nous provoquait pas non plus de démangeaisons - nous sommes ici bien loin de l´impression désagréable ressentie quand on porte un gros pull en laine directement sur la peau! - vous pouvez facilement porter ces sous-vêtements sur une peau nue. Mais les fibres de laine du vêtement de ski sont si fines, que vous pouvez à peine sentir que vous portez de la laine sur vous, c’est super! En plus, le vêtement s´ajuste bien au corps, ce qui le rend encore plus confortable à l´heure de dormir, comme nous, enfouis dans un sac de couchage avec une doublure. Trop de couches movibles peuvent être irritantes et provoquer la perte de sommeil.

Au fur et à mesure que nous atteignions les plus hautes altitudes, la végétation changea et la température commença à baisser. Nous avons donc utilisé nos leggings en laine biologique comme couche interne, en dessous de notre pantalon léger de randonnée. Les leggings étaient incroyablement isolants, et vu que nous étions très actifs, nous devions même parfois replier nos pantalons de trekking pour nous rafraîchir les jambes. Cependant, nous n´avions en aucun moment la sensation d´être surchauffés dans ces leggings, car ceux-ci laissaient la peau respirer et la transpiration était rapidement transférée vers la surface extérieure du tissu.

Avant de partir, nous avons fait nos valises avec beaucoup d'articles différents pour nous protéger du froid, dont nous pensions avoir besoin. Nous avons vite découvert qu'une couche de base en laine mérinos biologique, combinée avec un pantalon de trekking de grande qualité et une veste coupe-vent suffisaient amplement.
Ce n’est que le 6 ème soir, où nous avons dû monter au sommet, que nous avons décidé d´augmenter le nombre de couches de vêtements. Lorsque nous nous approchions du sommet, la température se situait autour de -12 à -14 degrés et le vent était froid aussi, de sorte qu'il pouvait faire jusqu'à -25 degrés. Nous portions d’abord les vêtements de ski moulants, directement sur notre peau, suivis des sous-vêtements biologiques plus amples. Enfin, nous enfilons nos vestes et pantalons de ski habituels.

La première partie du voyage n’a pas été aussi froide que prévu, et nous avons commencé à transpirer. Bien que portant deux couches humides, les propriétés uniques de la laine nous ont permis de ne pas ressentir le froid du tout. En fait, seuls les pieds de Mikkel se sont un peu refroidis lorsque nous avons atteint 5500 m au-dessus du niveau de la mer et que le vent soufflait.

Une fois de retour à une altitude inférieure, nous avons évalué les performances des deux ensembles de sous-vêtements:


Les deux ensembles avaient d'excellentes propriétés isolantes et une grande respirabilité. Nous n’avions jamais froid et, même si nous étions physiquement actifs et que nous transpirions, l’humidité était rapidement évacuée hors du corps. En tant que sous-vêtements, les deux ensembles étaient fantastiques. Combinés avec un pantalon de randonnée de qualité supérieure et à une veste de protection contre le vent, notre température corporelle a rapidement été régulée en fonction de notre environnement et de notre niveau d'activité.

Les coutures et les sections de jonction des deux ensembles de vêtements étaient bien faites et donc imperceptibles. Les produits semblaient également résistants et avaient un haut niveau d'élasticité. En ce qui concerne la coupe, le sous-vêtement en laine biologique était moins serré, alors que celui de ski était plus ajusté. Les deux ensembles sont dotés d´une ouverture à l´avant, un détail que vous appréciez quand il fait -7 degrés au milieu de la nuit et que vous devez aller aux toilettes.

Il y a également une petite ouverture pour les pouces, au bout des manches de l´ensemble de ski, de sorte que la manche ne monte pas vers le haut du bras sous votre veste. C´est intelligent! Nous pouvions aussi bouger à notre aise, donc le niveau de confort obtenu pendant notre randonnée n'aurait pas pu être meilleur. Les deux ensembles étaient très doux et confortables, quoique les fibres de laine de l'ensemble biologique se laissaient sentir légèrement par rapport à la laine exclusive de l´ensemble pour ski.

Nous avons précédemment mentionné que la laine mérinos avait des propriétés exceptionnelles pour garder la chaleur corporelle, ainsi que des propriétés d’absorption de l’humidité. Nous avons également entendu dire qu’elle permettait de neutraliser les mauvaises odeurs de transpiration. Cependant, même après 7 jours sans que nous pouvions prendre un bain, nos sous-vêtements sentaient à peine, et cela nous a surpris!


Donation à notre équipe


Enfin, il y a une chose qui nous a surpris lors de notre ascension du Kilimandjaro: c’était les conditions vécues par les centaines de porteurs qui transportaient chaque jour les bagages et le lourd matériel des touristes, d’un camp à l’autre. Ces jeunes ( la plupart) travaillent très durement sur la montagne pendant que le reste d’entre nous monte au sommet avec un équipement de randonnée très technique et élégant. Les porteurs portent généralement des jeans, des t-shirts en coton et des chaussures de sport usées, ce qui est loin d'être idéal. Les vêtements de randonnée en Tanzanie sont coûteux et difficiles d´accès, c'est pourquoi les gens qui travaillent dans la montagne ( porteurs, cuisiniers, guides) dépendent des donations des touristes. Celles-ci peuvent être de l'argent mais aussi de l'équipement. À la fin de notre voyage, nous avons remis à notre équipe de montagne nos mitaines, chaussettes en laine, bonnets, sous-vêtements thermiques, cache-cou et bien sûr nos sous-vêtements DILLING.
Alors du coup, si vous voyez des gens qui portent la marque DILLING au camp Barafu, sachez qu´il y en a quelques-uns qui ne souffrent en tout cas pas du froid.

//Jan og Mikkel Hilgart


Nous remercions à Jan et à Mikkel de nous raconter leur histoire très intéressante. Ici vous pouvez voir les produits testés par eux.

Legging en laine mérinos avec ouverture à l´avant, pour homme, en noir
Tee-shirt à manches courtes ( longueur de manche: 1/4 ) en laine mérinos, pour homme, en noir
Bas caleçon en laine mérinos sans poils qui grattent, pour homme
Tricot de peau pour un usage actif, pour homme
Bas caleçon en laine pour un usage actif, pour homme
Tricot de peau en laine pour un usage actif, pour homme


10% de rabais sur votre première commande

Lorsque vous vous inscrivez à notre newsletter. En même temps, vous recevez des actualités et de l'inspiration directement dans votre boîte de réception.

Veuillez accepter les cookies marketing pour vous abonner à notre newsletter

Modifiez vos préférences

DILLING est une entreprise familiale danoise avec une longue tradition en ce qui concerne la production propre et durable de sous-vêtements biologiques. Nous sommes à présent la quatrième génération, et nous nous occupons à produire des sous-vêtements pour toute la famille - à l'intérieur des frontières de l'UE et sans l'utilisation de produits chimiques nocifs. Nos sous-vêtements biologiques peuvent être achetés à des prix avantageux lorsque vous achetez directement chez le fabricant.

Dans la boutique en ligne de DILLING, vous trouverez des sous-vêtements de haute qualité, doux et respectueux de la peau, fabriqués à partir des meilleures matières premières, comme le coton biologique, qui compose par exemple nos débardeurs pour femme et nos slips et boxers pour homme. Nos sous-vêtements en laine mérinos biologique sont particulièrement doux à la peau et souples, en laine mérinos bio, celle-ci traitée par des méthodes qui sont respectueuses de l´environnement. Pour les activités de plein air, nous proposons des sous-vêtements fonctionnels qui sont respirants etqui absorbent la transpiration - également exempts de substances nocives.

Saisons et Catégories - Sous-vêtements de Ski, Sous-vêtements Thermiques, Vêtements de Chasse et de Pêche, Vêtements de Yoga, Sous-vêtements de Course et de Sport, Sous-vêtements en Coton - pour chaque saison!, Vêtements de protection solaire, Vêtements de nuit en laine, Basiques.

Découvrez DILLING - des sous-vêtements bio extrêmement confortables à porter à même la peau. Vous pouvez trouver plus d'informations sur notre blog. Voulez-vous une livraison dans un autre pays. Vous pouvez trouver des sous-vêtements bio DILLING dans les pays suivants: dk.dilling.comdilling.dedilling.sedilling.nldilling.fiuk.dilling.comno.dilling.com.